"Al-Khulasa" de Habib Umar disponible sur i-Phone et i-Pad.

khulasa

Assalamalaykoum,

Al-hamdoullilah, "al-Khulasa", le recueil d’invocations écrit par Habib Umar est maintenant disponible sur i-Phone.

C’est en se basant sur cet ouvrage, que les étudiants de Darr al-Mustafa font leur adhkar et autres invocations quotidiennes.

Pour télécharger l’application sur votre i-Phone cliquez sur ce lien.

Pour télécharger l’application sur votre i-Pad cliquez sur ce lien.

 

al-khulasa_habib_umar_iTunes

 

 

app_itunes_alkhulasa_1 app_itunes_alkhulasa_2 app_itunes_alkhulasa_3

Recherche témoignages de personnes ayant participé à la Dowra

dowra.tarim

Assalamalaykoum !

Vous êtes déjà parti à la Dowra et vous voulez partager avec nous votre expérience ?!

N’hésitez pas à nous envoyer votre témoignage par email ( darralhikma@gmail.com ) et nous le publierons sur notre blog incha Allah.

Voici quelques questions qui pourront vous inspirer :)

Pourquoi êtes vous parti à la Dowra ?

Comment se sont déroulés les préparatifs ?

Quels sont les pré-requis pour entreprendre ce voyage ?

Quels furent les moments clés de votre voyage ?

Qu’est ce qui vous a le plus marqué à Tarim ?

Avez-vous une anecdote particulière à nous raconter ?

Laissez parler votre cœur et faites nous un résumé de votre fabuleuse expérience !

Barak Allahu fikoum.

Email : darralhikma@gmail.com

Ps : Les publications resteront anonymes incha Allah.

Décès de Habib Munzir al-Musawa

Innā lillāhi wa innā ilayhi raji`ūnNous appartenons à Allah et à Lui nous retournerons

Habib Munzir al-Musawa

Nous sommes profondément attristés par le récent décès d’al-Sayyid al-Ḥabib Munzir bin Fu`ād bin `Abd al-Raḥman al-Musawa, qui fut l’un des très proche étudiants de Sayyidi al- Habib Umar bin Hafiz (qu’Allah le préserve) et un personnage clé dans la Da’wa (l’appel à Allah) en Asie du Sud-est.
Habib Munzir est né le 23 Février 1973/19 de Muharram 1393H, à Cipanas, West Java, en Indonésie. Après avoir terminé ces études islamiques élémentaires sous la tutelle de Habib `Abd al -Rahman al- Saqqaf (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) à Bukit Duri , Jakarta, il fut choisi en 1993 pour rejoindre le premier groupe d’étudiants indonésiens, pour étudier sous la direction de Habib `Umar à Tarim. C’était avant que Dar al- Musṭafa déménagé à son emplacement actuel, et lorsque Habib Umar enseignait  dans sa maison.

Habib Munzir avec Habib Umar

Habib Munzir avec Habib Umar


Après avoir terminé ses études en 1998, Habib Munzir retourna chez lui et dépensa toutes ses ressources pour appeler les gens à Allah. Il créa «Majlis Rasulullah ﷺ», un rassemblement qui débuta avec six personnes mais qui deviendra plus tard et actuellement le plus des grands rassemblements de commémoration et de science en Indonésie. Avant son décès, plus de 30.000 personnes assistaient à ses réunions hebdomadaires (Mawlid) à la mosquée Al- Munawar à Jakarta et jusqu’à un million de personnes assistaient aux événements spéciaux tenus à la mosquée Istiqlal et au Complexe National. La plupart des participants sont jeunes et beaucoup d’entre eux viennent de milieux défavorisés,  et sont négligés par la société. À ces débuts, il faisait du porte à porte pour appeler les gens à Allah et envoyaient des invitations écrites à la main aux jeunes, connus pour être des consommateurs de drogues, afin de les inviter à assister à ses réunions.

Habib Munzir avec Habib Ali al-Jifri

Habib Munzir avec Habib Ali al-Jifri


Habib Munzir travaillait sans relâche pour atteindre et transmettre le message de notre bien-aimé Prophète ﷺ avec douceur et bonté,  il voyageait de Banten à Bali, dans les régions les plus éloignées de la Papouasie et même sur les territoires voisins tels qu’à Singapour et en Malaisie. Il était connu pour son noble caractère et sa sagesse, et sa capacité à transcender les barrières de ses efforts pour unir la Oumma.

Habib Munzir avec Habib Muhammad As-Saggaf

Habib Munzir avec Habib Muhammad As-Saggaf


Habib Munzir est décédé le Dimanche 15 Septembre 2013/ 9 Dhoul – Qa ` dah 1434 à l’âge de 40 ans, laissant derrière lui ses femmes et ses trois enfants. La prière funéraire a été célébrée aujourd’hui après la prière de Zohr et il a été enterré dans le complexe funéraire al- Haddad à Kalibata, dans le sud de Jakarta.

Habib Munzir avait l’habitude de dire : « En effet, une réunion avec le Bien-aimé ﷺ, est le meilleur des remèdes ».

Qu’Allah le Très Haut lui accorde Sa miséricorde et lui accorde le meilleur lieu de repos en Sa compagnie et avec celle de notre bien-aimé, Sayyiduna Muhammed (qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix).

Habib Munzir

Pour Habib Munzir, les efforts dans la Da’awa n’avaient pas de frontière.

source : The Passing of Ḥabīb Munzir al-Musāwā

L’imam al-haddâd et l’école Malékite

L’imam al-haddâd était un mujtahid, bien qu’adhérant strictement à l’école shâfi’î. Il expliquait les jugements shâfi’i concernant tel ou tel sujet puis fréquemment ajoutait qu’il avait en cela une opinion différente mais la garderait pour lui. Quelquefois il déclara aussi qu’en certaines choses il préférait l’opinion de l’imâm Mâlik. Bien qu’ayant déclaré que l’imâm al-Shâfi’î était le maître de tous les imâms, on l’entendit dire que, s’il n’avait pas suivi l’école shâfi’i comme ses ancêtres ‘Alawî, il aurait suivi celle de l’imâm Mâlik, car d’après lui la façon dont Mâlik s’appuyait sur les manières de faire des habitants de Médine pour savoir la sunna du Prophète était digne de confiance. En quelques rares occasions, on l’entendit dire que son était le Livre et la sunna, ce qui est une façon de dire qu’il prenait son savoir directement des textes de la révélation sans l’intermédiaire d’un autre imâm.

source : L’Imâm al-Haddâd – Le forgeron des coeurs p.116

Mise à jour du programme de la Dowra 2013

Adab Suluk al Murid (Les bonnes manières)

En raison de l’emploi du temps  chargé de Habib Umar, il semblerait que son cours d’hier était le dernier. Habib Umar ne devrait plus enseigner cette série de cours pour le reste du mois Ramadan.

Incha Allah, Habib Kadhim al-Saqqaf remplacera Habib Umar et continuera à enseigner ce livre et Muwasala essayera de diffuser l’événement en direct.

Commentaire de sourate Al Kahf

Tous les jours à 04h50 (heure de La Mecque)

(Cliquez ici pour des temps correspondants à travers le monde).

Rawhah

Qut al Qulub – Mardi, mercredi, samedi et dimanche à 16h00 (Heure de La Mecque)

(Cliquez ici pour des temps correspondants à travers le monde).

La Biographie Prophétique – Lundi et jeudi à 16h00 (Heure de La Mecque).

(Cliquez ici pour des temps correspondants à travers le monde).

Pour vous visualiser la retransmission de la Dowra, cliquez ici

Les huit avantages

Les huit avantages

Hatim Al-Assamm, il était l’un des compagnons de Chaqiq Al-Balkhi, que Dieu leur accorde Sa miséricorde. Un jour il lui pose la question : « Tu m’as accompagné pendant trente ans, qu’en as-tu récolté ? » Il répondit : « J’en ai retiré huit points utiles de la science qui me suffisent largement car j’ai espoir d’ trouver ma délivrance et mon salut ». Ach-Chaqiq lui dit : que sont ces points alors ? Et Hatim lui répond :

1 – J’ai observé les créatures et j’ai trouvé que chacun a un être qu’il aime et chérit. Il est de ces êtres aimés qui les accompagnent jusqu’à l’ultime maladie, d’autres jusqu’au bord de la tombe, puis tout le monde revient et le laisse isolé et seul : aucun n’entre avec lui dans sa tombe. Tout cela m’a fait réfléchir, et je me suis dit : le meilleur des amours est celui qui m’accompagne jusqu’à ma tombe et m’y tient compagnie. Je n’ai trouvé autre que les bonnes œuvres capables de cela. Alors je les ai prises comme objet d’amour, ainsi elles seront une lampe qui m’illumine pour moi dans ma tombe, qui me tiendra bonne compagnie et ne me laisserons pas seul.

2 – J’ai constaté que les gens se font guider par leurs caprices et se hâtent de satisfaire les volontés de leur âme, alors j’ai médité sur la parole de Dieu qui dit : « Et pour celui qui aura redouté de comparaître devant son seigneur, et aura préservé son âme de la passion. Le Paradis sera son refuge » (Coran, 79/40-41). Comme j’ai la certitude que le Coran dit la pure vérité, j’ai pris l’initiative de contrarier mon âme et de m’efforcer à la combattre et à lui couper la route vers ses caprices, jusqu’à ce qu’elle soit domptée et obéissante à Dieu et soumise à Lui.

3 – J’ai vu que tous les gens se dépensent pour amasser les biens éphémères de ce monde, et qu’ils gardent tout ce sur quoi ils mettent la main, j’ai alors médité sur la parole de Dieu : « Tout ce que vous possédez s’épuisera, tandis que ce qui est auprès de Dieu ne s’épuise jamais. » (Coran, 16/96).

Alors, pour plaire à Dieu j’ai dépensé tout ce que je possédais, j’ai tout distribué aux pauvres afin que cela me soit un trésor auprès de Dieu.

4 – J’ai vu certaine personnes croire que leur honneur et leur puissance proviennent du grand nombre de gens et de tribus autour d’eux, alors ils s’enorgueillissent. D’autres prétendent que cela réside dans la fortune et la multitude d’enfants et ils se sont mis à s’en vanter, et d’autres encore ont cru que l’honneur et la puissance proviennent du dépouillement des gens de leurs biens, de leurs offenses, et de faire couleur leur sang. Un autre groupe a cru cela dans le gaspillage des biens et des dépenses extravagantes. J’ai médité sur la parole de Dieu : « Le plus noble d’entre vous auprès de Dieu, est le plus pieux » (Coran, 49/13). Puisque le Coran est la pure vérité, j’ai donc opté pour la crainte de Dieu, car les autres groupes se réfèrent à des éphémères et vaines considérations.

5 – J’ai constaté que les hommes se blâment et se calomnient les uns les autres, à cause de la jalousie suscitée par la richesse, le prestige et la science. J’ai médité alors la parole de Dieu : « …C’est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente… » (Coran 43/31). J’ai appris ainsi que le partage des richesses a été fait par Dieu, dans l’éternité et je n’ai plus jalousé personne et me suis satisfait de la répartition de Dieu.

6 – J’ai vu les gens se déclarer ennemis pour une raison ou une autre. J’ai alors médité la parole de Dieu : « Satan est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour ennemi… » (Coran, 35/6). J’ai donc compris qu’il n’est pas permis d’avoir d’autres ennemis que Satan.

7 – J’ai vu tous les gens œuvrer pour obtenir leurs nourritures et leurs substances avec tant d’ardeurs et de force qu’ils frôlent le suspect et l’interdit, et s’exposent aux humiliations et à la perte d’estime pour leurs propres personnes. J’ai alors médité la parole de Dieu : « Il n’est point d’être vivant sur terre, sans que Dieu lui ai pourvu sa subsistance » (Coran, 11/6). J’ai ainsi compris que ma subsistance est garantie par Dieu, alors je me suis consacré à l’adoration et j’ai cessé de convoiter tout autre que Lui.

8 – J’ai vu tous les gens s’appuyer sur des choses créées : certains sur les dirhams et Dinars, d’autres sur les biens et le pouvoir, d’autres sur le métier et le savoir-faire et d’autres encore sur d’autres créatures comme eux. Cela m’a conduit à méditer sur cette Parole du Très Haut : « …Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu’Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. » (Coran, 65/3).

Je me suis alors fié (confié) à Dieu, qui me suffit car il est le Meilleur Protecteur.

Shaqiq a dit : « Que Dieu t’accorde la réussite ! J’ai examiné la Torah, les Psaumes, les Évangiles et le Coran, et j’ai constaté que les quatre Livres ont pour centre d’intérêt ces huit avantages, alors celui qui réalise ces huit avantages a alors réalisé les préceptes de ces quatre Livres.

Mon fils ! Tu as appris à travers ce récit que tu n’as pas besoin de trop élargir ta science.

Abu Hamid Al-Ghazali

Al-Munqid Min adhalal

Je suis incapable d’assister à la Dowra cette année. Comment puis-je profiter de mes vacances d’été? – Réponse de Habib Omar

dowra

Question :

Je suis incapable d’assister  à la Dowra cette année. Comment puis-je profiter de mes vacances d’été?

 

Réponse de Habib Omar Ibn Hafiz :

Vous pouvez suivre en ligne (1) quelques cours et enseignements de la Dowra, participer aux rassemblements des gens pieux dans votre région, vous impliquer dans l’appel à Allah dans votre région et répartir un peu de temps pour le Dhikr (rappel d’Allah) et les actes d’adorations.

 

Note :

(1) : Pour suivre l’événement en ligne, veuillez consulter l’article suivant : Retransmission en direct de la Dowra 2013

Retransmission en direct de la Dowra 2013

theDowra2013

Assalamalaykoum wa rahmatoullah wa barakatou,

Nous sommes heureux de vous annoncer que le programme annuel intensif, la Dowra, a commencé aujourd’hui, lundi 1er Juillet.

La Rowha du ‘Asr, sera diffusée en direct chaque jour sur ​​le site de Sayyidi al-Habib Umar à environ 15h45, heure de La Mecque ( GMT +3, ou veuillez cliquer ici pour une liste complète des horaires correspondantes aux principales villes du monde). Le Rowha sera accompagnée par une traduction simultanée en anglais.

Les diffusions de la Dowra seront également disponibles via Muwasala.

En plus de la Rowha, vous serez également en mesure de suivre les cours en direct de Sayyidī al-Habib Umar, basés sur le livre "Les bonnes manières" de l’ Imam al-Haddad, après la prière de Fajr, (heure locale à 04h45) ce mardi et mercredi, 2  et 3 Juillet. Ces leçons seront ensuite diffusées deux soirs par semaine pendant le mois de Ramadan mais l’horaire exact nous sera bientôt confirmé incha Allah. Le site Muwasalla nous tiendra au courant dès qu’il sera disponible, incha Allah.

Vous pouvez télécharger ici la traduction anglaise du document officiel de la Rowha. Il s’agit d’une explication de la Rowha et la traduction anglaise du poème de la Rowha par le grand saint et savant Ba ‘Alawi, l’imam Abou Bakr al-`Adani. Parmi les traditions de la Dowra,  les élèves essayent de mémoriser ce poème  avant la fin de l’événement. On y trouve aussi une prière lue à la fin de la Rowha par Habib `Abdullah bin Hussein bin Tahir.

Veuillez s’il vous plaît, essayez de profiter de cette occasion bénie et diffuser largement cette information autour de vous.

Qu’Allah nous permettre à tous de bénéficier des leçons de la Dowra. Surtout pour ceux qui voudraient y aller, mais sont incapables d’y assister en personne cette année, sachez que vous serez comptés parmi les présents.

BārakAllahufīkoum,

Wa-salam,

Traduction et résumé de l’article paru sur le site Muwasala.

Article à lire : Je suis incapable d’assister à la Dowra cette année. Comment puis-je profiter de mes vacances d’été? – Réponse de Habib Omar

À propos de Facebook et de la mixité

danger_facebook

 

Question :

Les jeunes hommes et les jeunes femmes se côtoient librement à l’école et à travers des environnements comme Facebook, il est donc facile pour eux de faire connaissance. Que pouvons-nous faire pour les aider?

Réponse de Sayyidi al-Habib Umar bin Hafiz (qu’Allah le préserve et nous fasse profiter de lui) :

Nous pouvons les aider en essayant de renforcer l’attachement de leur cœur avec leur Seigneur et en les aidants à goûter à la douceur de la proximité d’Allah,  en étant relié à Son Messager "paix et bénédictions d’Allah sur Lui". Nous devons aussi leur transmettre les enseignements de ceux qui ont atteint les degrés de la véracité et de la certitude. Nous devons leur consacrer une partie de notre temps pour qu’ils se rappellent d’Allah et méditent sur Ces Paroles. Nous devrions leur apprendre à réfléchir sur les punitions que l’on encourt pour des regards ou des paroles illicites, sur leurs effets néfastes sur ​​le cœur et l’esprit et ses conséquences dans cette vie et dans l’au-delà.

Du moi intérieur et du moi extérieur

(Imâm Al-Haddâd)

Tu dois, mon frère, améliorer ton aspect intérieur jusqu’à ce qu’il devienne meilleur que ton appartenance extérieure vertueuse, car l’aspect intérieur est là où se porte le regarde du Réel, alors que l’apparence est ce que quoi se porte le regard de la création. Dans son livre, Dieu ne mentionne jamais l’intérieur et l’extérieur sans commencer par l’intérieur. Et le Prophète (صلى الله عليه و سلم), avait coutume de prier ainsi : « Mon Dieu ! Fais que mon intérieur soit meilleur que mon extérieur, et rends mon extérieur vertueux. »

Quand l’intérieur est bon, l’extérieur l’est aussi inévitablement, car l’extérieur suit toujours l’intérieur, que ce soit dans le bien ou dans le mal. Le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم), a dit : « Dans le corps se trouve un petit morceau de chair ; quand il est bon, le reste du corps l’est aussi ; quand il est corrompu, le reste du corps se corrompt aussi. Ce morceau de chair, c’est le cœur. »

Sache que celui qui prétend que son intérieur est vertueux, mais dont l’extérieur a été corrompu par l’abandon des actes d’obéissance, est un simulateur et un menteur.

Celui qui s’efforce de réformer son aspect extérieur en prenant soin de sa façon de s’habiller, de se comporter, de parler, de se mouvoir, de s’asseoir, de se tenir debout et de marcher, mais en laissant son intérieur rempli d’attributs repoussants et de traits vils, celui-là fait partie des gens de l’affection et de l’ostentation, qui se sont détournés du Seigneur.

Prends garde, mon frère, de ne pas faire en secret ce qui, si les gens le voyaient, te ferait honte et te ferait craindre d’être blâmé. Un connaissant a dit un jour : « Un soufi est un soufi à la condition que, si tout ce qui est en lui était exposé sur un plateau sur la place publique, il n’aurait honte de rien de ce qui serait ainsi mis en lumière. » Si tu ne peux pas rendre ton intérieur meilleur que ton extérieur, le moins que tu puisses faire est de les rendre égaux, de façon que tu te comportes aussi bien en privé qu’en public, obéissant aux injonctions de Dieu, t’abstenant de ce qu’Il a interdit, respectant ce qu’Il a institué sacré et s’empressant de Lui plaire. C’est le premier pas du serviteur qui s’engage sur le chemin de la connaissance spéciale. Sache-le ! Le succès vient de Dieu.

Le livre de l’Aide